Caravane

caravane my coal drops yard caravane my coal drops yard

Des textiles beaux et innovants

 

Véronique Piedeleu s’est autoproclamée chasseuse de trésor. Elle est la force créative qui se cache derrière la marque française de lifestyle discrètement chic, Caravane. De l’Europe à l’Asie et au-delà de ces frontières, son trésor à elle est une quête éternelle pour trouver les textiles et les accessoires les plus beaux et les plus innovants au monde. Une curiosité sans fin et une nature déterminée, voilà les conditions préalables, selon elle, pour faire ce travail.  C’est comme être un détective ; j’aime découvrir des endroits cachés, trouver les artisans les plus talentueux avec lesquels travailler et comprendre leurs techniques. Chez Caravane, notre objectif est de partager le savoir-faire de ces artisans et de faire connaître leurs histoires à nos clients, avec poésie et fantaisie et parfois même avec un peu d’humour, déclare-t-elle.

 

Cette ambition l’a amenée à voyager dans le monde entier et à nouer des liens avec les artisans. La société s’approvisionne désormais en Ikats de soie (technique de teinture réputée pour ses couleurs vives et ses motifs audacieux) en Turquie, en linge de maison raffiné teint en France, en accessoires de maison tissés au Vietnam et en tissus imprimés et brodés en Inde, pour n’en citer que quelques-uns. L’Inde est mon terrain de jeu préféré, ajoute Véronique. Du nord au sud, ses matériaux, son histoire et ses habitants offrent un savoir-faire et des possibilités de création infinies. Les artisans sont très talentueux et heureux de partager leur savoir-faire, et les rencontrer fait de mon travail un vrai plaisir. Mais, bien sûr, en Inde, la notion du temps est différente de la nôtre, et il faut respecter et accepter cela. C’est grâce à ça que j’ai appris à être patiente. Il est tout simplement impossible d’être pressé pour un travail fait à la main.

 

Comprendre le processus et la façon dont les choses sont fabriquées donne aux pièces uniques de Caravane leur charme indéniable. Aujourd’hui, tout le monde veut que les choses aillent très vite, et qu’elles soient parfaites ; les gens qui travaillent de manière artisanale se font rares, explique-t-elle. Il est très important de préserver ces arts dans ce monde de production de masse, et d’accepter qu’un petit défaut soit beau. Ce qui est vraiment merveilleux avec un objet fabriqué à la main, c’est que vous n’aurez jamais deux objets identiques.

Caravane My coal drops yard
Caravane My coal drops yard

 

Petite-fille d’un antiquaire, Véronique a grandi entourée de meubles et a toujours été fascinée par l’univers du textile. Elle a d’abord choisi de faire des études de commerce avant de travailler dans le marketing et le développement de produits, puis elle a finalement créé sa propre entreprise de produits artisanaux avec son mari, Jack-Eric. Ce n’est qu’en 2011, après avoir dirigé avec succès l’entreprise pendant dix ans, qu’ils ont décidé de prendre un autre chemin. J’avais besoin d’un endroit pour développer ma passion pour les textiles. Le désir était là depuis très longtemps, mais je n’avais pas vraiment eu l’occasion de l’exprimer, explique-t-elle. C’est grâce à mon amour des intérieurs que j’ai connu Caravane. J’admirais l’ambiance généreuse et décontractée de leur univers, la façon dont ils jouent avec les couleurs, la diversité des textiles et leur approche chaleureuse et informelle de la décoration.

 

Lancée en 1995, Caravane a été fondée à l’origine par la designer française Françoise Dorget. Grande voyageuse, notamment au Maroc, elle a puisé ses inspirations dans le monde entier avant d’associer ces influences dénichées aux quatre coins du monde avec des idées et un art plus cosmopolites pour créer des designs visiblement décontractés qui contrastent avec les objets formels, populaires à l’époque. À l’époque, il n’y avait que trois magasins Caravane à Paris, explique Véronique. Mais l’entreprise avait une image forte en tant que créateur de tendances, et l’aspect voyage était également très intéressant. Bien que Françoise ait déjà été sollicitée à plusieurs reprises pour vendre, il y avait, selon Véronique, une connexion entre elles. Elle croyait en notre vision et notre passion, ainsi qu’en notre expérience et notre compréhension des valeurs de la marque. Nous avons vraiment eu un bon feeling, ce qui était très important. Aujourd’hui, avec onze magasins dans toute l’Europe, y compris à Coal Drops Yard, l’entreprise emploie plus de soixante personnes originaires de France, du Royaume-Uni et du Danemark. Jack-Eric s’occupe de l’aspect commercial, notamment du développement des magasins dans le monde entier, tandis que leur fille, Capucine qui a rejoint l’aventure il y a quatre ans, dirige les services communication et numérique. Caravane est comme notre enfant, ajoute Véronique en riant. C’est un autre membre de la famille.

 

Au-delà de cette plaque tournante européenne, le réseau créatif de l’entreprise s’étend aux quatre coins du monde. Je connais maintenant différentes régions et j’ai des contacts dans des villages et des communautés qui me permettent de trouver les meilleurs endroits pour réaliser certaines pièces, explique-t-elle. Les artisans avec lesquels nous travaillons utilisent les matériaux que la nature leur fournit, et beaucoup d’entre eux travaillent avec nous depuis plus de 10 ans, ils sont donc devenus des amis. Par exemple, la gamme de linge de table Gati est fabriquée avec des techniques d’impression à la planche à Jaipur en Inde, et la famille qui s’occupe de cela est l’un de nos plus anciens fournisseurs. La mère a commencé à travailler avec nous il y a vingt ans et son fils s’occupe maintenant de la production. Une technique contraignante, Véronique a travaillé avec la famille pour adapter le processus après de nombreux essais et a ainsi pu développer des modèles remarquables à grande échelle. Chaque bloc est placé sur la nappe ou la serviette comme un tableau, et la pression de la main est différente d’un motif ou d’une couleur à l’autre, donc c’est très personnalisé, dit-elle. En Europe, très peu de personnes disposent de ce savoir-faire. Il faut comprendre la technique, définir les limites et être très prévenant envers les artisans. Et il n’y a pas que les textiles de Caravane qui sont conçus de cette manière ; les accessoires de maison innovants sont également conçus et développés dans un esprit de collaboration. La plupart du temps, le macramé est fabriqué à partir de coton, mais avec notre collection de luminaires Balbi, nous avons utilisé des fibres végétales, comme les feuilles ou l’herbe, et ça c’est innovant, explique-t-elle. Je connaissais un groupe d’artisans du sud de l’Inde spécialisés dans l’artisanat végétal. Nous avons donc fabriqué ensemble un fil spécial en fibre de banane. Cependant, ils ne connaissaient aucune technique de nouage, alors nous les avons aidés à acquérir ces nouvelles compétences, ce qui leur a permis en même temps de réaliser notre projet. Ça donne des abat-jours magnifiques, et des pièces uniques et parfaites. Cette préservation et ce développement des compétences constituent également une chose à laquelle Véronique tient beaucoup. En Inde, le savoir-faire et la créativité sont toujours là, mais, même là-bas, ils tendent à disparaître, déclare-t-elle. Maintenir les familles ensemble dans les zones rurales, leur fournir du travail pour qu’elles n’aient pas à partir dans les grandes villes, et les aider à subvenir à leurs besoins nous donne de nouveaux objectifs. Nous devons suivre leur rythme et soutenir un rythme de vie plus lent contre la tyrannie des machines.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.caravane.co.uk

 

Ceci est une version éditée d’un article paru pour la première fois dans l’édition printemps 2019 du magazine King’s Cross Quarterly. Article rédigé par Claudia Baillie.

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières actualités et les prochains événements

We’ll hold your above info until you say otherwise by unsubscribing from Coal Drops Yard mailers and we will review with you annually.
By clicking the "sign up" button, you agree to our Terms of Use and Privacy Policy